DOG MOM JOURNAL LIFESTYLE

Deux années avec Peanut

2 février 2021

Nous sommes le mardi 2 février 2021. Il y a tout juste deux ans, je montais dans la voiture de mon amoureux pour aller chercher ma petite Peanut. Enfin, notre petite Peanut. Elle n’était encore qu’une mignonne petite boule de poils toute rousse à l’époque. Une mignonne petite boule de poils qui, sans le savoir, s’apprêtait à quitter sa maman pour la toute première fois depuis le jour de sa naissance pour partir vivre avec une inconnue qu’elle n’avait rencontrée qu’une seule fois auparavant. C’était il y a tout juste deux années, mais je me revois encore l’emballer dans mon écharpe pour éviter qu’elle ne prenne froid en sortant de la maison et remonter dans la voiture avec mon joli trésor dans les bras.

Adopter Peanut est la meilleure décision que j’ai prise de toute ma vie. Tout n’a pas toujours été tout rose, mais ça a complètement boulversé mon existence et je n’ai jamais été aussi heureuse que depuis son arrivée à l’appartement il y a deux ans.

Ma petite Peanut, c’est mon rêve d’adolescente devenu réalité. Un long rêve qui a trainé dans mon esprit pendant plus de dix ans. Et pourtant, même si j’ai attendu ce jour pendant longtemps, son adoption a complètement bouleversé ma vie. Bien plus que je ne l’avais imaginé pendant toutes ces longues années à rêver d’avoir un chien. C’est un peu comme si toute ma vie avait changé du jour au lendemain, simplement parce que j’avais Peanut avec moi. Et ce n’était pas uniquement parce que vivre avec un chien c’est beaucoup de responsabilités, de contraintes et d’ajustements. Ça, je m’y étais préparée. C’est juste que, tout à coup, ça n’était plus juste moi. C’était Peanut et moi. Tous les jours, toutes les heures, tout le temps. 

L’adoption de Peanut a donné un sens à ma vie, elle a comblé un vide dont je n’avais même pas conscience.

Tout s’est passé tellement vite après l’arrivée de Peanut à l’appartement que je n’ai pas vraiment eu le temps de prendre du recul sur tout ce qui m’arrivait à ce moment là. Quand j’y repense, c’est un peu comme si les premiers mois étaient passés en une fraction de seconde. Peanut enchainait les quarts d’heure de folie, les siestes et les bêtises à une vitesse folle. Pourtant, même dans ce tourbillon d’énergie, il ne m’a même pas fallu deux semaines avant de réaliser que vivre avec un chien, c’est surtout recevoir de l’amour de manière inconditionnelle. Tous les jours, pour toujours. Un amour qu’on a parfois l’impression de ne pas mériter, un amour qu’on voudrait pouvoir rendre au centuple.

Aujourd’hui, la mignonne petite boule de poils toute rousse que j’emballais dans mon écharpe il y a exactement deux ans a bien grandi. Elle a atteint son poids et sa taille adulte, a perdu toutes ses dents de lait et ne mange plus de croquettes pour chiots. Elle n’a plus besoin de mon aide pour monter sur le lit et le canapé, ne fait presque plus de bêtises et se comporte gentiment avec toutes les personnes qu’elle rencontre. Elle sait donner la patte, faire la belle, tourner sur elle-même et répondre aux ordres de base. Aujourd’hui, je sais que Peanut n’est plus un chiot, mais elle reste tout de même mon bébé. Mon petit bébé chien. Elle est le petit être vivant qui, sans même s’en apercevoir, m’apprend tous les jours de nouvelles leçons sur la loyauté et l’amour inconditionnel. Le petit être vivant adorable (et parfois un peu trop têtu) qui m’offre beaucoup plus d’amour et de bonheur au quotidien que je n’aurais pu l’imaginer. Elle est plus qu’un simple animal de compagnie ou qu’un rêve adolescente devenu réalité, elle est plus que juste un chien. Et elle ne sera certainement jamais juste un chien pour moi. Peanut est un membre de ma famille à part entière, même si nous ne sommes pas de la même espèce. 

2

Vous aimerez peut-être :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire