JOURNAL LIFESTYLE

Le moral dans les chaussettes

30 novembre 2020

Nous sommes le lundi 30 novembre 2020. Depuis quelques semaines, j’ai le moral dans les chaussettes. Un peu comme si mes batteries internes étaient complètement à plats. Plus d’énergie, plus de motivation, plus d’envie. Et pour la première fois depuis très longtemps, je ne sais pas comment les recharger. J’ai mis un peu de temps avant de l’admettre, mais il est temps de l’accepter et de poser tout ça sur le papier. J’ai le moral dans les chaussettes. J’ai tellement hésité à écrire ces mots que je ne sais même plus comment retranscrire ce qui me passe par la tête depuis quelques semaines. Comme si j’avais gardé ces mots pour moi trop longtemps. Comme s’ils restaient bloqués dans mon esprit et qu’ils ne parvenaient plus à passer sur le papier.

Je ne suis même pas sûre de pouvoir l’expliquer. C’est juste arrivé comme ça, du jour au lendemain, sans crier gare. Je me suis réveillée un matin de novembre et c’était là, bien installé dans un coin de ma tête. Sans même prendre la peine de me prévenir. Un vilain petit coup de blues. Il n’y a pas vraiment d’explication ou de raison particulière, je pense que c’est juste un tout. Une longue accumulation. Un trop-plein de pleins de choses.

Un trop-plein d’incertitudes, de projets reportés et d’angoisses. Cette année a été plutôt difficile, elle l’est toujours. Pour moi et pour tous les autres. J’ai longtemps essayé de rester positive et de voir le verre à moitié plein, mais rien ne s’est passé comme prévu au cours de ces onze derniers mois. Et plus le temps passe, plus il m’est difficile de rester dans cet état d’esprit. C’est comme si j’avais fini par atteindre ma limite. Je pense que c’est ça. Avant même que je puisse m’en rendre compte, j’ai atteint ma limite et le vilain petit coup de blues est arrivé, tout simplement. 

Aujourd’hui, j’ai l’impression de manquer d’air et d’être à bout. À bout de souffle, de patience et d’inspiration. Je me sens fatiguée et oppressée. Je me sens incomprise. Et je me sens seule, même quand je ne le suis pas. Tout semble m’ennuyer et je n’ai envie de rien. Je passe des heures à scroller sur mon téléphone pour essayer d’anesthésier mon esprit, mais je n’arrive pas à m’arrêter de penser. Tout se bouscule sans arrêt dans ma tête et j’ai parfois l’impression qu’elle est sur le point d’exploser. Plus j’y pense, plus je me sens oppressée. Plus je me sens oppressée, plus j’y pense. C’est un cycle sans fin. J’ai le moral dans les chaussettes et je suis incapable d’arrêter d’y penser. Et au moment où je rédige ces mots, je ne suis même pas certaine d’avoir réellement envie d’arrêter d’y penser. Peut-être que j’en ai besoin, peut-être que c’est un mal pour un bien. Je ne sais pas.

Ce que je sais pour le moment, c’est que j’ai besoin de prendre un peu de temps pour prendre du recul, changer d’air et recharger mes batteries.

Vous aimerez peut-être :

2 Commentaires

  • Répondre Mahéva 4 décembre 2020 - 17:11

    Hello ma belle,
    Je tombe un peu par hasard sur ton article et je tenais à te dire qu’il m’est arrivé exactement la même chose il y a quelques mois. Je pensais que ce sentiment n’allait jamais s’estomper. Difficile de voir la lumière dans un tunnel ou il fait entièrement noir hein. J’ai juste envie de prendre le temps de t’écrire pour te dire que tout s’arrangera, concentre toi sur ce qui te fait du bien, change ta routine, fais de nouvelles choses et prend du temps pour toi ! Tout rentrera dans l’ordre crois moi 🙂

    • Répondre Jessie Alaimo 7 décembre 2020 - 09:27

      Coucou Mahéva,
      Merci d’avoir pris le temps de me laisser un petit mot sous mon article !
      La route a été plutôt longue, mais je me sens enfin un peu mieux depuis la rédaction de cet article. Déjà, je pense que le simple fait de l’écrire m’a fait du bien. L’écriture est toujours thérapeutique chez moi ! Et puis, je me suis accordée un peu de temps rien que pour moi et je pense que j’en avais vraiment besoin ! Tout n’est pas encore revenu à la normale, mais je me sens déjà mieux et c’est déjà ça de gagner !

    Laisser un commentaire